Premières formations accessibles ! N’hésitez pas à vous inscrire ! 

Projet Anticipé des Soins*

Anticiper les conséquences prévisibles d’une maladie implique de renforcer l’autodétermination des patients. Il s’agit de faciliter et soutenir les prises de décision, grâce à une communication étroite entre les professionnels et les patients, tout au long de leur trajectoire de soin.

Réunissant l’ensemble des acteurs du système de santé, le Réseau Santé Région Lausanne a lancé en 2017, le projet « Projet anticipé des soins »  (PAS) avec les soutiens financiers de la Fondation Leenaards et de la Loterie Romande, de la Direction Générale de la Santé (dès 2019) et de Promotion Santé Suisse (sur 2020-2021).

Le projet anticipé des soins a pour but d’aider les personnes atteintes de maladies chroniques et/ou dégénératives ainsi que leurs proches à exercer leur autonomie tout au long de leur parcours de santé. Grâce à un processus de discussion, il permet à la personne de donner une orientation à son projet de soins actuel et celui qui adviendra en cas de perte de discernement et/ou d’urgence vitale. 

Accompagnée par un professionnel formé, la personne est d’abord encouragée à échanger autour de ses valeurs, attentes futures en lien avec la santé, représentations de la vie et de la mort, besoins spirituels. Elle peut, par la suite et en se basant sur cette première discussion :

  • Orienter son parcours de soins et d’accompagnent actuel en choisissant un objectif thérapeutique se situant entre les pôles « Vivre à tout prix » et « Le confort avant tout »
  • Anticiper les soins qu’elle souhaite recevoir ou non en cas d’incapacité de discernement et/ou d’urgence vitale grâce à la nomination d’un représentant thérapeutique et à la rédaction des directives anticipées ou du mandat pour cause d’inaptitude.

 L’ensemble des éléments discutés et décidés sont recueillis dans un document signé par la personne permettant de transmettre ses volontés aux différents professionnels qui l’accompagne ainsi qu’aux autres personnes avec qui elle souhaite les partager. Ce document est confidentiel et évolutif, c’est à dire qu’il peut être modifié à tout moment si la personne le souhaite. Le projet anticipé des soins vise également à permettre aux professionnels et aux proches d’avoir, par l’intermédiaire de ces objectifs, des repères communs permettant de proposer au patient une prise en charge en accord avec ses choix.

Le choix de cet objectif thérapeutique par le patient repose sur un processus de communication par un professionnel formé. Celui-ci vise à faire émerger les valeurs et projets de vie du patient et à les mettre en lien avec l’évolution de son état de santé, les options de soins médicalement appropriées, leurs conséquences sur la qualité de vie et les projets de vie du patient.

Exemple concret

Par exemple, ce Projet Anticipé des Soins aurait pu éviter la situation suivante [situation extraite de : Les soins de fin de vie…parlons-en avant qu’il ne soit trop tard. Lucie Baillargeon et Ann Montreuil Le Médecin du Québec, volume 44, numéro 10, octobre 2009] :

Un patient de 76 ans souffrant de bronchopneumopathie chronique obstructive grave est transféré de son domicile aux urgences après un arrêt cardiorespiratoire. Il a été réanimé, puis intubé à son arrivée et ensuite admis aux soins intensifs. Sa famille est bouleversée, car le patient avait déjà dit à son fils qu’il ne voulait pas être réanimé en cas d’arrêt cardiaque.
Cette situation illustre bien l’importance d’anticiper préalablement les décisions relatives aux soins, notamment celles en lien avec la fin de vie, et d’utiliser des outils de communication permettant la prise de décision.

Effets attendus et perspectives :

En termes de résultats concrets, nous espérons :

  • Renforcer l'autodétermination des patients
  • Renforcer le partenariat patient-proches-professionnels, réflexion commune
  • Améliorer la cohérence des soins aux volontés du patient
  • Améliorer la connaissance des professionnels des volontés du patient, notamment en cas d’incapacité de discernement et d'urgence
  • Faciliter la prise de décisions par les proches en cas d'urgence
  • Favoriser la rédaction de Directive Anticipée et de nomination de Représentant Thérapeutique
  • Diminuer des actes inutiles car non désirés.

* Une terminologie commune sera à terme préférable. On parlera donc plutôt de Projet de soins anticipé, dès  l'issue de la phase de tests actuellement en cours (mai 2020). Voir à ce sujet l'article de Francesca Bosisio et al. in Rev Med Suisse 2019 ; 15 : 1634-6

Littérature et références

Formation au Projet de soins anticipé voir la page


Avec le soutien financier de Promotion Santé Suisse, de la Direction Générale de la Santé du canton de Vaud, de la Fondation Leenaards, et de la Loterie Romande.

Le projet est mené en collaboration avec le Soutien de projets Prévention dans le domaine des soins de Promotion Santé Suisse:

 

 

La prévention dans le domaine des soins (PDS) soutient les personnes qui sont touchées par des maladies non transmissibles (MNT), des addictions et/ou des maladies psychiques ou présentent un risque accru en lien avec ces trois types de maladies.

Le Soutien de projets Prévention dans le domaine des soins a été créé pour soutenir des approches innovantes et le développement de parcours santé parallèlement à la chaîne de prise en charge traditionnelle. Les personnes concernées peuvent recourir davantage aux offres de prévention lorsqu’elles rentrent en contact avec les soins de santé. www.promotionsante.ch/pds 
Vidéo explicative: https://promotionsante.ch/pds/bases-pour-le-soutien-de-projets/objectifs.html