ETAPE 1, (01.2018 – 08.2019) :  

Assurer un état des lieux nous ayant permis de connaitre notamment :

  • Par un questionnaire, les pratiques actuelles des membres du réseau en lien avec les Directives Anticipées et l’intégration des patients dans la définition de leur objectif de soins,
  • Par une visite d’observation au Québec, la mise en œuvre opérationnelle du projet des ‘’Niveaux de Soins’’,
  • Par différentes publications, les concepts déjà existants pouvant servir de base de réflexions et de conception,
  • Par des entretiens, la vision des acteurs du système de santé de ce que pourrait être ces repères et ce processus communs.

Les résultats sont accessibles dans le rapport de l’état des lieux situé dans la partie communication.

ETAPE 2, (09.2019 – 30.6.2021) :

Concevoir et tester un concept de Projet anticipé de soins partagé en réunissant lors de groupes de travail les différents représentants des membres et partenaires du Réseau.

Les objectifs sont de :

  • Identifier les bonnes pratiques et contenus pour la discussion et la détermination permettant une décision libre et éclairée du patient,
  • Créer, adapter les formations en partenariat avec la Chaire de Soins Palliatifs Gériatriques,
  • Créer les outils de communication,
  • Etudier l’ancrage juridique.

Le RSRL collabore avec le Senior Lab pour tester le Projet anticipé de soins

Les tests ont débuté en novembre 2019 après accord de Commission cantonale d'éthique de la recherche sur l'être humain et se poursuivront jusqu'à la fin de l'année 2021 (calendrier rallongé du fait de la pandémie de Covid-19). Ils se déroulent dans 3 différentes structures membres de notre réseau (EMS, CMS, BRIO) et nous permettrons d’identifier les freins, leviers, adaptations nécessaires aux fonctionnement et besoins spécifiques des différents milieux de soins. 5 conseillères sont actives après avoir suivi une formation spécifique développée par la Chaire de soins palliatifs gériatrique du CHUV.
Les résultats de ces tests nous permettrons de préparer l’implantation à plus large échelle du projet anticipé des soins.

ETAPE 3 (dès 2020) :

Implanter auprès des acteurs du système de santé une pratique transversale de Projet anticipé des soins et les outils nécessaires à sa mise en œuvre.

La pandémie de COVID 19 a également eu pour conséquence une prise de conscience sur l’importance de réfléchir aux soins en cas d’urgence et de perte de capacité de discernement. De ce fait, la formation a été accessible dès 2020, malgré le fait que la phase de tests n’était pas encore terminée.

Les résultats de la phase de tests seront utilisés pour améliorer la phase de déploiement et, inversement, les apprentissages de la phase de déploiement serviront d’éclairage pour l’analyse des résultats.

Toujours en partenariat avec la Chaire de soins palliatifs gériatriques du CHUV et la Croix-Rouge Vaudoise, le déploiement consiste à :

  • Rendre accessible la formation et les outils nécessaires à la mise en œuvre du Projet de soins anticipé par les acteurs du système de santé
  • Accompagner les structures volontaires à l’intégration du Projet de soins anticipé dans leurs pratiques et fonctionnement habituels
  • Permettre les échanges entre professionnels et structures actifs sur ce sujet
  • Récolter, à intervalles réguliers, des données sur le devenir de ce projet afin de pouvoir assurer sa pérennisation

En complément de ces activités qui se font directement auprès et avec des acteurs du système de santé, le déploiement comprend aussi la création d’outils de communication, d’e-learning, et la réflexion sur des sujets transverses comme, par exemple, la documentation dans le dossier électronique du patient.

Chacune de ces étapes fera l’objet d’un rapport vous permettant d’avoir plus de détails sur ce projet.